[Minitel] dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Si vous n'avez pas trouvé de catégorie correspondante ci-dessus, regroupe les discussions plus générales et à l'occasion peut aussi abriter un fil sur les vieilles consoles de jeux.

Modérateurs : Papy.G, fneck, Carl

joaopa
Messages : 425
Enregistré le : 14 sept. 2013 12:17

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par joaopa » 30 juil. 2014 19:06

> je n'ai d'ailleurs vu personne évoquer la possibilité de faire du 64 couleurs en utilisant deux buffers en 2/3-1/3

64 couleurs sur un VG5000 :!: :?:
On peut en savoir plus? Je suis vachement intéressé.

Avatar du membre
Papy.G
Modérateur
Messages : 1972
Enregistré le : 10 juin 2014 13:40
Localisation : Haute-Garonne/Gers

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par Papy.G » 03 août 2014 11:46

J'ai beau relire et relire la doc du 9345EF, je ne comprends pas comment lui envoyer des requêtes, il y a une plage de 16 adresses, mais seulement huit registres...

Bon, pour vous qui savez déjà comment y causer, voilà le concept:
Utiliser deux buffers d'affichage, en couleur, et synchroniser un timer avec le balayage, pour générer une interruption, car il me semble que le 9345 ne génère pas d'interruption vers le processeur.
Dans un des buffers, on met l'affichage des bits de poids faible, il sera affiché durant un balayage, dans le deuxième, le bit de poids fort, et il sera affiché durant deux balayages consécutifs. Sur un écran cathodique, on doit ainsi pouvoir obtenir une nuance.
Ca fait donc un affichage de 64 couleurs avec des contraintes de proximité, évidemment.
Soyez exigeants, ne vous contentez pas de ce que l'on vous vend.
Demandez-en plus, ou faites-le vous-même.

Avatar du membre
irios
Messages : 3214
Enregistré le : 04 nov. 2007 19:47
Localisation : Rochefort du Gard (30)
Contact :

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par irios » 03 août 2014 13:41

Lorsque le bit 4 du registre TGS est à 0, la broche 5 donne la synchro horizontale et la broche 6 donne la synchro verticale.
Moi je câblerais ces broches sur les broches INT0/ et INT1/ du microcontroleur. :mrgreen:
http://irioslabs.over-blog.com/

La connaissance ne vaut que si elle est partagée par tout le monde.
I2C

Avatar du membre
6502man
Messages : 9562
Enregistré le : 12 avr. 2007 22:46
Localisation : VAR
Contact :

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par 6502man » 03 août 2014 19:36

Papy.G a écrit :J'ai beau relire et relire la doc du 9345EF, je ne comprends pas comment lui envoyer des requêtes, il y a une plage de 16 adresses, mais seulement huit registres...
Qu'est ce que tu entends par "requêtes" ?
Pour envoyer des données au 9345 il faut envoyer d'abord une commande ensuite la données :roll:
Phil.

www.6502man.com

To bit or not to bit.
1 or 0.

Avatar du membre
Papy.G
Modérateur
Messages : 1972
Enregistré le : 10 juin 2014 13:40
Localisation : Haute-Garonne/Gers

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par Papy.G » 05 août 2014 12:59

Irios> Le problème est la disponibilité de ces ports, en plus du concept de modifier le moins possible le matériel existant. Néanmoins, il faut que je vérifie s'ils ne sont pas déjà raccordés vers le µC à cet effet, mais j'en doute, je n'ai pas encore vu comment sont gérés le modem et le clavier

6502> Mea culpa, j'ai lu et relu la doc en retournant en arrière à de nombreuses reprises, du coup, j'avais survolé la courte phrase indiquant la façon de s'adresser au 9345. Donc, on accède bien directement aux huit registres, le nombre d'adresses étant doublé du fait du bit de commande.
Donc, si j'ai bien compris, je remplis les registres nécessaires à la commande, que j'envoie en dernier, avec le bit d'exécution à 1.

Y'a-t'il un topic plus adapté à cette discussion?
Soyez exigeants, ne vous contentez pas de ce que l'on vous vend.
Demandez-en plus, ou faites-le vous-même.

Avatar du membre
6502man
Messages : 9562
Enregistré le : 12 avr. 2007 22:46
Localisation : VAR
Contact :

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par 6502man » 05 août 2014 15:08

Oui tu envoie toutes les valeurs aux registres concernés et tu envoie en dernier l'ordre d’exécution.

Exemple pour initialiser l'écran:

Code : Tout sélectionner

R0		.EQU 	$BF20
R1		.EQU 	$BF21
R2		.EQU 	$BF22
R3		.EQU 	$BF23
R4		.EQU 	$BF24
R5		.EQU 	$BF25
R6		.EQU	        $BF26
R7		.EQU         $BF27
EXEC	        .EQU	        $08

; init  DOR
	LDAA #$23	  ; DOR
	STAA R1
	LDAA #$84
	STAA R0+EXEC
	BSR BUSY
	RTS


BUSY
	TST R0
	BMI BUSY
	RTS	
Ce que fait ce code :
Tu sélectionne le registre DOR puis tu envoie la données pour ce registre et ensuite tu demande l’exécution et pour finir tu attend BUSY ;)

Tu peux très bien envoyer a la suite R1 R2 R3 R4 et demande l’exécution après, pas la peine de faire R1 BUSY R2 BUSY ... ;)
Mai spas pour les commandes il me semble, c'est un peu loin l'Alice je n'ai plus rien fait dessus depuis un bon moment :(


Toujours tester BUSY après une exécution car si tu envoie plusieurs commandes à la suite tu risque d'avoir des commandes qui soit perdues ou tronquées !!

Pour aider j'avais fait un condensé pour les registres et commandes du VDP en mode 40 colonnes:
VULGARISATION DU VDP ALICE
Si ca peux aider ;)
Phil.

www.6502man.com

To bit or not to bit.
1 or 0.

Avatar du membre
Papy.G
Modérateur
Messages : 1972
Enregistré le : 10 juin 2014 13:40
Localisation : Haute-Garonne/Gers

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par Papy.G » 13 août 2014 11:12

Je pensais faire:
mettre une valeur (que je veux faire prendre à DOR, par exemple) en R1 (adresse xx21)
mettre valeur 8C en R0 pour charger la valeur de R1 vers DOR (avec le bit d'exécution dans l'adresse, donc, xx28)

Pour les instructions IND, ne faut-il mieux pas charger les données avant le transfert, ou attendent-elles aussi la demande d'exécution par la ligne d'adressage?
Je ne vois rien dans la notice du 9347 qui indique que l'on ne puisse envoyer la commande d'exécution en même temps que la dernière donnée, c'est un gain de code et de temps processeur appréciable.

Merci pour ton exemple, 6502man, mais je n'ai jamais manipulé d'assembleur/compileur, donc, si j'ai bien compris, tu commences par déclarer des valeurs auxquelles vont être substituées des adresses, ensuite, avec le 6502 comme pour le 8032 (comme on est en mémoire externe), tout doit passer par l'accumulateur,en chargeant une valeur dedans, puis en la déversant ensuite à une adresse.
Dans la doc du 8032, les mnémoniques sont les mêmes quel que soit le sens de déversement, ton code LDAA/STAA donnerait MOVX/MOVX. :roll:
Du coup, je me rends compte qu'en conservant l'architecture matérielle préconisée (Harvard, espace code et données distincts), il est impossible de piocher des données dans la ROM. :shock: En même temps, je n'avais pas prévu de m'en tenir aux préconisations. :mrgreen:

Merci pour le petit manuel de vulgarisation, il me sera fort utile en temps voulu.
Le code minimal que j'aimerais faire risque de n'utiliser que la ligne d'état dans un premier temps.
Soyez exigeants, ne vous contentez pas de ce que l'on vous vend.
Demandez-en plus, ou faites-le vous-même.

Avatar du membre
6502man
Messages : 9562
Enregistré le : 12 avr. 2007 22:46
Localisation : VAR
Contact :

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par 6502man » 14 août 2014 17:48

L’exemple donné n'est pas en 6502 mais 6803 :wink: peu importe le principe est le même :D

Je ne connais pas le 8032 mais ca doit être proche du 8080 donc tu dois effectivement utiliser le même mnemo pour lire et écrire c'est juste l'ordre des paramètres qui change (à vérifier quand même pour le 8032) du style :
MOVX #$22 (valeur)
MOVX $4040 (adresse)

Tu as la doc du 8032 ?

Après le le VDP EF9345 ça fait longtemps que je ne m'y suis pas mis alors j'ai un peu oublié :oops: , mais dans le principe c'est ce que je te disait précédemment.

Je pense que pour pouvoir t'aider il faudrait que tu nous dises exactement ce que tu veux faire avec le EF9345 (écrire un texte, changer les couleurs, ....)
Phil.

www.6502man.com

To bit or not to bit.
1 or 0.

Avatar du membre
Papy.G
Modérateur
Messages : 1972
Enregistré le : 10 juin 2014 13:40
Localisation : Haute-Garonne/Gers

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par Papy.G » 15 août 2014 23:15

Oui, ça m'évoque vaguement ce que j'avais pu voir dans le manuel de l'Oric, du temps de ma première approche du code machine.

C'est un choix discutable, le même mnémo pour des choses aussi différentes!J'ai les docs du 8032/8052 Intel et Atmel, le livret dédié aux codes machine 8051 d'Atmel, puis le cahier d'A Oumnad sur le fonctionnement du 8031/8032, qui rend un peu plus accessible la chose dans la présentation, et par le fait d'être écrit en Français. Et j'ai aussi la doc Thomson du EF9345 dans sa dernière version.

En fait, je voudrais apprendre à exploiter le 9345 à long terme. Mais dans l'immédiat, il me faut faire le programme le plus court me permettant d'afficher une ligne, ou au moins 10 caractères (une adresse et trois octets en hexadécimal) pour ce qui est de la partie affichage. Programme qu'il me faudra rentrer à la main dans une flash sur un breadboard. Ensuite, il me faudra me débrouiller pour faire booter sur le minitel en lui faisant confondre espace donnés et espace code et y entrer des programmes plus importants.
Soyez exigeants, ne vous contentez pas de ce que l'on vous vend.
Demandez-en plus, ou faites-le vous-même.

Avatar du membre
6502man
Messages : 9562
Enregistré le : 12 avr. 2007 22:46
Localisation : VAR
Contact :

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par 6502man » 19 août 2014 16:05

Te serait il possible de scanner la doc du 8032 à moins quelle existe sur le net ?

Ce que tu pourrais faire comme premier test vidéo c'est remplir la VRAM avec un même caractères, simple à faire avec une boucle autoincrementé ?

....
Phil.

www.6502man.com

To bit or not to bit.
1 or 0.

Avatar du membre
Papy.G
Modérateur
Messages : 1972
Enregistré le : 10 juin 2014 13:40
Localisation : Haute-Garonne/Gers

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par Papy.G » 20 août 2014 07:33

J'ai trouvé par un moteur de recherche, et chez les fabricants, 8051/8031/8052/8032, Mcs51.

Oui, ça pourrait être un test, j'ai une idée de comment faire avec le code, les sauts avec décrémentation/test existent dans les instructions du 8051.
Je n'en suis pas encore là, il faut que je vérifie le type d'affichage de l'écran intégré (à priori 50Hz entrelacé, car il y a une sortie vidéo, et en couleur, en plus), le mode d'adressage vers le 9345, et une fois écrit le programme, que je le mette dans une flash/eeprom/sram, mais je n'ai pas de programmeur pour l'instant.
Ca n'avance pas pour l'instant car j'ai d'autres travaux prioritaires.

J'ai un peu de mal à comprendre comment on déclare le début d'une zone d'affichage ou de caractères personnalisés en mémoire, ou s'ils ont des emplacements fixes.
Soyez exigeants, ne vous contentez pas de ce que l'on vous vend.
Demandez-en plus, ou faites-le vous-même.

Avatar du membre
Papy.G
Modérateur
Messages : 1972
Enregistré le : 10 juin 2014 13:40
Localisation : Haute-Garonne/Gers

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par Papy.G » 23 oct. 2014 14:41

Comme mon organisation ne me permet d'être ni assidu ni productif dans mon projet, je vais vous faire état de mes avancées, que d'autres puissent s'y mettre, si cela les intéresse.

Donc, je me base sur le M1b de Telic/Alcatel (vu dans la collection de Carl, d'ailleurs, référencé comme M1 ici, le M1 Telic est différent), un des plus courants, en examinant de près, on y trouve:
Le 8052, ou 8032, selon la production, mais on s'accomodera autant d'un que de l'autre, nous verrons ensuite comment et pourquoi. Vite fait, c'est un microcontrôleur type Intel 8051 à ~12MHz (12cycles/instruction, instructions de 3 octets maximum, ce qui n'est pas trop vilain), avec 256o de ram, adressant ram ou rom externe via un bus multiplexé A/D 16/8 bits, quatre banks de huit registres 8 bits switchables trois timers/compteurs 16bits intégrés, un port série full duplex asynchrone avec buffers, un gestionnaire d'interruptions à deux niveaux de priorité...
Le 9345, avec ses 8ko dédiés (un NEC 4168C, dram rafraîchie automatiquement en interne), pilotant aussi le buzzer par sa broche i (insertion).
Le modem, dont je n'ai pas encore trouvé la doc, je sais juste que c'est un composant série pour l'instant (TIC Modem 01 HC3 5731R-5, celui qui me trouve la doc est un dieu vivant).
Un port série TTL 5V bidirectionnel, avec une ligne de handshaking.
Un emplacement libre pour un composant de 8 pattes, probablement une eprom série (SPI), les quatre lignes (E-S) du 8052 qui y mènent sont dévoués uniquement à ce composant (présent dans les M2 Alcatel, si quelqu'un pouvait m'en communiquer la référence).
L'écran monochrome, dont il faut encore que je détermine les modes supportés (je soupçonne un 50Hz entrelacé, pour la compatibilité péritel, à confirmer)
Des plots pour un connecteur ou une nappe vers Péritel (dessin de la prise dans la coque)
Un clavier avec logique pour gérer la matrice, 64 touches, appuis simultanés supportés. Ici, le mappage, fait par Mortal Kastor.
Pour finir, un "connecteur" de bus mémoire recevant les 16 bits multiplexés, les R/W, Rom/Ram, et ressortant le CE du 9345 et les 8 Hsb du bus vers les périphériques sur la carte mère. Il semblerait que certains M2, et terminatel 258, partagent ce bus, avec toutefois trois broches supplémentaires. D'autres M2 ont un bus d'extension de ce type, mais je n'en ai pas vu de près, je ne saurais dire leurs possibilités. Des shunts par Wraps (repérés Sxx) sont prévus sur la carte-mère, selon que la carte-fille Rom est présente (version 8032) ou non sur le connecteur, et pour d'autres possibilités que j'ignore.

C'est donc une machine avec un certain potentiel, mais le modèle mémoire prévu par le fondeur ne convient pas, à priori, à une utilisation avec programmes en "software", les vecteurs d'interruptions étant dans l'espace "rom", ainsi que les programmes, il faut une rom pour démarrer, mais qu'elle puisse s'effacer pour laisser apparaître un espace ram à sa place, une fois que le programme y a été chargé.

L'époque et les technologies étant ce qu'elles sont actuellement, on oublie l'utilisation type cartouche, qui aurait été possible, et assez simplement, le masquage de la rom interne (sur le 8052) étant prévu par une broche qui va au bus d'extension, sur la version 8032, la désactivation de l'Eprom n'aurait pas été incontournable.
L'idée étant de mettre une carte mémoire type SD sur le "bus" SPi, et ensuite, mettre de la Ram, accessible indifféremment comme rom et comme Ram, afin de pouvoir charger des programmes, avec un bloc mémoire (genre un 373 avec un peu de logique) activant l'accès aux périphériques et à la Rom de boot. Ce bloc peut être hors des espaces mémoire, car on peut différencier les accès Rom/Ram/IO grâce aux broches de contrôle bus (à vérifier toutefois selon le mode d'accès au modem et au clavier sur la carte).
Si les 64Ko ne suffisent pas, on peut utiliser le bloc de contrôle mémoire plus extensivement, en le faisant pointer des blocs de 64Ko, qui seront présentés au microcontrôleur comme Ram ou Rom, exemple:
Si CYYYXZZZ sont les bits envoyés au 373, C active ou non la présence de la Rom, qui masque le reste selon sa taille, YYY l'adresse du bloc de Ram de 64Ko présenté comme espace Rom, X active l'accès aux périphériques de la carte-mère en masquant les adresses utilisées par ceux-ci (ou masquage total, à définir ultérieurement), ZZZ l'adresse du bloc de Ram présenté comme espace Ram. Cette option, avec un seul bloc, permet l'utilisation jusqu'à 512Ko de Ram, ce qui est déjà conséquent pour ce type de machine.
Le Swap de la Rom posant des problèmes de déroulement du programme, il faut que la portion de code faisant le swap soit dupliqué à une adresse commune dans chaque bloc où sera exécuté du code, quelques octets y suffiront. Il faut aussi dupliquer, si besoin, les vecteurs d'interruption.

Sinon, j'ai vu qu'il y a le TripleX, y-aurait-il un intérêt à utiliser un modèle mémoire compatible, sachant que c'est un système à part? Comme on commence avec une machine pour l'instant sans rom, et sans trop de contraintes de modèle mémoire, l'intérêt m'en semble limité, mais peut-être me trompè-je.

Le détail du port d'extension:
1: +5V
2: P 0.0 AD0
3: P 0.1 AD1
4: P 0.2 AD2
5: P 0.3 AD3
6: P 0.4 AD4
7: P 0.5 AD5
8: P 0.6 AD6
9: P 0.7 AD7
10: /EA ("External Access" relié au +5V, rom interne, relié à la masse, forçage rom externe)
11: ALE ("Adress Latch Enable" Latch d'adresse Mux)
12: /PSEN ("Program Store Enable" Lecture d'instructions depuis la Rom externe)
13: A15 Shunt possible vers P 2.7
14: A14 Shunt possible vers P 2.6
15: A13 Shunt possible vers P 2.5
16: A12 Shunt possible vers P 2.4
17: A11 Shunt possible vers P 2.3
18: A10 Shunt possible vers P 2.2
19: A9 Shunt possible vers P 2.1
20: A7 Shunt possible vers P 2.0
21: P 2.7 A15
22: P 2.6 A14
23: P 2.5 A13
24: P 2.4 A12
25: P 2.3 A11
26: P 2.2 A10
27: P 2.1 A9
28: P 2.0 A8
29: /CS du 9345
30: P 3.7 /RD (Lecture depuis la mémoire de données externe)
31: P 3.6 /WR (Ecriture en mémoire de données externe)
32: Masse
Soyez exigeants, ne vous contentez pas de ce que l'on vous vend.
Demandez-en plus, ou faites-le vous-même.

Avatar du membre
6502man
Messages : 9562
Enregistré le : 12 avr. 2007 22:46
Localisation : VAR
Contact :

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par 6502man » 26 oct. 2014 00:06

Pour la pagination ROM/RAM ne serait il pas préférable de garder une partie fixe non masquable ?

Question: la RAM interne du 8052 (256 octets) est fixe et non masquable c'est ca ?

Sinon pour l'utilisation de la TRIPLEX cela devrait être possible, Ennio devra confirmer pour la logique hardware :D
Phil.

www.6502man.com

To bit or not to bit.
1 or 0.

Avatar du membre
Papy.G
Modérateur
Messages : 1972
Enregistré le : 10 juin 2014 13:40
Localisation : Haute-Garonne/Gers

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par Papy.G » 26 oct. 2014 12:08

A cause des vecteurs d'interruption en début d'espace "code", presque comme avec le 8080, de huit en huit mais à partir de 03h, on est obligé d'avoir au moins cette partie modifiable. Pour avoir une pseudo Rom, avec les routines usuelles sous la main, on peut dupliquer une vraie rom au boot, ce qui compliquerait moins la partie Hard. Idéalement, avec la SD, reposer le moins possible sur de la rom, plutôt sur des programmes intégralement chargés, donnerait plus de flexibilité, par exemple, un premier programme, sorte de script de chargement constitue la "rom" en piochant sur la SD parmi les routines dont il a besoin.

En fait, niveau mémoire, il y a en gros trois espaces logiques distincts (ce sont les joies de l'architecture harvard), avec chacun ses instructions et modes d'adressage dédiés:
- La ram interne, les 256o comprenant les banks de registres, la pile, des octets adressables bit par bit, (masqués partiellement selon le mode d'adressage, par les SFRs, sur la portion 80h-FFh, tous les registres étant visibles dans un espace mémoire, sauf le Program Counter, de toutes façon éditable par les instructions de saut. Ce masquage est dû au 8051, qui n'avait que 128o de Ram, il n'y avait pas chevauchement alors, quand le 8052 a doublé la ram, il fallait maintenir à la fois la compatibilité avec le code 8051, et la continuité de ce bloc mémoire.
- La mémoire de données, appelée XRam, accessible intégralement par le bus externe 64Ko. Sauf dans les variantes récentes à XRam interne, auquel cas un bit dans un SFR dit si les instructions MovX pointent vers l'interne ou l'externe (Atmel AT89C51...).
- La mémoire de Code, dont la portion interne (quand elle existe), est placée en continuité avec les composants externes, la broche PSEN permet alors d'activer lesdits composants. Elle ne peut être masqué que matériellement par la mise à la masse de la broche /EA. En dehors de l'exécution du code dans cette zone, les instructions MovC permettent d'y piocher des données (avec certaines limites, dans les variantes récentes proposant une protection du code).
Soyez exigeants, ne vous contentez pas de ce que l'on vous vend.
Demandez-en plus, ou faites-le vous-même.

fff
Messages : 8
Enregistré le : 27 oct. 2014 17:26

Re: Minitel dé-programmation d'obsolescence et reprogrammation

Message par fff » 27 oct. 2014 18:19

Bonjour à tous,

Je possède un Minitel 1B Télic avec 8052. L'ayant désossé et analysé les circuits, l'idée m'est vite venu, comme vous Papy.G, de réaliser une carte comportant ROM, RAM et connecteur pour carte SD, et qui viendrait s'enficher sur le connecteur d'extension du Minitel.
C'est en cherchant des informations sur ces deux mystérieuses puces "TIC" dont vous avez déjà parlé que je suis tombé sur ce topic (je n'ai d'ailleurs pas non plus trouvé de documentation au sujet de ces puces).

J'ai réalisé un schéma complet de la carte dite "UT-modem" de ce Minitel (je n'ai pas fait celui de la carte alim-vidéo, cela n'étant d'aucun intérêt pour ce projet), et souhaitais savoir si vous seriez intéressés par ces schémas. Je pourrais les mettre à disposition prochainement.
Cela pourrait être intéressant pour faire, entre autres, la rétro-ingénierie de la partie modem et peut-être comprendre le fonctionnement des puces TIC. Là où le Minitel 2 utilise une unique puce modem qui fait directement interface entre le réseau téléphonique et le microcontrôleur (cf. le site http://hxc2001.free.fr/minitel/ déjà mentionné sur ce topic), le Minitel 1B Télic possède une puce modem, une puce "TIC FCC", et deux puces CD4053 qui réalisent un étrange circuit de multiplexage... Prophane que je suis je n'ai pas pu comprendre comment fonctionnait tout ce bazar. Mais sans doute quelques personnes éclairées qui s'y connaissent en électronique analogique, réseau téléphonique, etc., pourront, avec le schéma général, déduire de juteuses informations sur cette partie du circuit.

J'ai aussi commencé à réaliser le schéma du projet de carte fille dont j'ai parlé. Je n'ai plus trop eu le temps de m'en occuper ces dernières semaines. J'ai seulement réalisé la partie (EEP)ROM et RAM, le décodage d'adresse (dont la sélection de l'EF9345, dont il faudra dessouder le shunt qui force sa broche de sélection à la masse, sur la carte mère), et la lecture du clavier (huit connections de la matrice de décodage du clavier sont reliées, via les shunts Sxx dont Papy.G a parlé, au port 2 du 8052 ; mais le port 2 assure aussi la fonction de moitié haute du bus d'adresse (A8-A15), quand il est configuré à cet effet par le programme ; en fonctionnement normal, sans carte fille, cette moitié haute du bus d'adresse n'est pas utilisée et le port 2 est configuré comme entrée ; pour pouvoir utiliser la carte fille, il faut dessouder ces shunts afin de libérer le port 2, qui sera utilisé comme bus d'adresse, et il faut ajouter un système pour permettre au 8052 de lire l'état de ces huit connections clavier ; je sais que je n'ai pas été clair et je m'en excuse, c'est beaucoup plus clair avec le schéma sous les yeux). Il me reste encore à faire l'interface avec la carte SD et l'implémentation de quelques autres petites fonctionnalités tout à fait facultatives qui me tiennent à cœur.
Si vous voulez je peux également mettre à disposition cet ersatz de schéma.

Voilà. Désolé pour l'indigeste longueur de ce message, je me suis un peu laissé emporter dans les détails techniques, mais je suis tellement enthousiasmé d'avoir trouvé ce topic...

Sur ce, bonne soirée :)

Répondre